Le Decameron

« Le Decameron »
une création théâtrale originale & inédite adaptée
de l’œuvre culte de Giovanni Boccaccio (dit «Boccace»)

 

 
Après avoir monté, mis en scène et produit la si florentine «Locandiera» de Goldoni (maître de la Renaissance littéraire italienne) et rencontré un vif succès, notamment l’été dernier en Toscane , «La Compagnie des Délices» récidive. Qui plonge cette fois dans l’univers médiéval florentin de Boccace et présente au public «Le Decameron» une adaptation inédite et librement adaptée de l’œuvre culte de l’écrivain toscan, poursuivant ainsi son introspection théâtrale originale hors des «planches» battues.
 

De la peste noire à un Eden terrestre

 
Au milieu du XIVème siècle, un groupe de dix jeunes gens (sept femmes et trois hommes) fuient l’épidémie de peste noire qui ravage la ville de Florence en l’an 1348. Arrivée en un lieu enchanteur, la «brigade» se réfugie dans une campagne où tout semble être idyllique tel un Éden terrestre et décide de s’y installer un temps. Pour se divertir, ils choisissent chacun de se raconter chaque jour une histoire, ayant pour thème un sujet choisi à l’avance ou un sujet libre. Chaque histoire mettant en scène des personnages tirés de la réalité contemporaine: marchands, notaires, banquiers, artisans, gens du peuple, paysans installés à la ville, etc.
 

L’esquisse d’un idéal de vie et d’un paradis terrestre

 
Mais, dans cet univers, on rencontre également des rois, des chevaliers, des personnages historiques évoluant en des registres variés: comique, pathétique, tragique, héroïque, grotesque, picaresque…. Boccace se concentre donc sur l’être humain, son comportement et ses capacités qui lui permettent de s’adapter aux aléas de la vie et d’en abattre les obstacles. La plupart des personnages font peu de cas des valeurs morales de l’Église, leur préférant le bon sens et l’initiative personnelle pour se sortir de situations difficiles. Ce tableau est aussi le reflet de la nouvelle société bourgeoise de l’époque, dont les valeurs pragmatiques l’emportent sur l’ordre ancien, chevaleresque et aristocratique. Le comportement des dix conteurs, empreint d’élégance et de courtoisie fondée sur la dignité, le bon goût et le respect, est aussi l’occasion pour Boccace de tracer une esquisse d’un idéal de vie. Au fil de son récit, en une figure de style dénommée «antithèse» -l’une des tournures majeures du Décaméron- Boccace nous dépeint un lieu hors du temps et de la réalité, décrit comme un «paradis terrestre»…
 

De la naissance de la prose italienne

 
Le «Decameron» consiste en un recueil de cent nouvelles rédigées en italien, entre 1349 et 1353, qui donneront naissance à la prose italienne. La nouvelle est un genre littéraire tout à fait inédit à l’époque de l’auteur. Ces récits puisent leur matière à diverses sources: anecdotes latines et toscanes, récits occitans et orientaux, fabliaux. L’apport de personnages typés participe de la brièveté du genre et permet le développement d’une vérité générale non moralisante à partir de l’intrigue racontée. L’auteur étant réputé pour ses récits d’amours licencieux tour à tour comiques ou tragiques, ses nouvelles -considérées comme les premières du genre de la littérature européenne- traitent principalement du thème de l’amour aussi bien courtois que vulgaire. On y assiste, avec ravissement, à l’émergence d’une nouvelle classe sociale: une bourgeoisie commerçante et éclairée.
 

Une adaptation-création théâtrale inédite

 
À travers son «Decameron», Boccace prend résolument le parti et la défense des femmes: il y montre que la question de leur place dans la société est cruciale et que leur meilleure arme est la parole dont elles savent sciemment et correctement exploiter. L’auteur nous livre également une véritable satire des moeurs du clergé qu’il accuse des plus grands vices. L’adaptation-création livrée par «La Compagnie des Délices» mêle ainsi religion corrompue, maris trompés et femmes rouées, sur un ton de comédie frivole et présente une sélection de trois nouvelles comiques «revisitées», dont certains dialogues ont été pensés et écrits par les comédiens eux-mêmes.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :